custom-header

Ernest Hemingway

Ernest Hemingway

567 Apr

 

 Les livres d’Ernest Hemingway chez Amazon

 

 

Le vieil homme et la mer

 

568 Apr

 

Un vieil homme, seul sur sa barque dans le golfe du Mexique, lutte durant deux jours et deux nuits pour capturer un espadon de six mètres. Il dispute ensuite sa proie aux requins, et ne ramène finalement au port qu’une carcasse. Cette aventure fut racontée à Hemingway alors que lui-même, installé à Key West, se passionnait pour la pêche au gros poisson. Tout en restant au plus près des détails techniques qu’il connaissait admirablement, il a fait de cette anecdote une tragédie, celle de l’homme vaincu par le destin pour avoir affronté des forces qui le dépassent, et une épopée, car les exploits du vieux pêcheur têtu, invoquant dans sa solitude les dieux du base-ball (le  » grand Di Maggio « ), ont une dimension légendaire. Hemingway avait écrit, en 1954, dans un article du Time :  » J’ai essayé de faire un vieil homme vrai, un jeune garçon vrai, une mer vraie, un poisson vrai et des requins vrais. Mais si je les ai faits suffisamment vrais et ressemblants, ils vont signifier beaucoup de choses.  » Ils signifient la grandeur et le désespoir d’un homme; ils sont inoubliables.

 

—> Le vieil homme et la mer chez Amazon en livre de poche

 

Pour qui sonne le glas

 

569 Apr

 

Un très beau roman au style inimitable d’Hemingway
Tous les thèmes de l’oeuvre d’Hemingway se retrouvent dans « Pour qui sonne le glas ». On y retrouve la volonté d’affronter une mort inéluctable, l’influence de la volonté sur sa destinée, la notion de devoir. Encore plus que dans ses autres romans, Hemingway nous interroge sur le sens de la vie.
L’histoire, sur fond de guerre civile espagnole, est passionnante. Une description sans concessions de la lutte fratricide des républicains et des franquistes. Le personnage principal est très proche de la personnalité d’Hemingway. Et autour de ce personnage vont se greffer des personnages complexes et attachants telle que la charismatique et idéaliste Pilar.
A lire absolument.

 

—> Pour qui sonne le glas chez Amazon en livre de poche

 

Les neiges du Kilimandjaro

 

570 Apr

 

Le Kilimandjaro est une montagne de neige, haute de 6021 mètres, et que l’on dit être la plus haute montagne d’Afrique. La cime ouest s’appelle le « Masai Ngaje Ngai », la Maison de Dieu. Tout près de la cime ouest il y a une carcasse gelée de léopard. Nul n’a expliqué ce que le léopard allait chercher à cette altitude précise, en préambule de cette nouvelle, Ernest Hemingway. Relativement courte, elle est suivie de onze autres nouvelles encore plus réduites. Les Neiges du Kilimandjaro, entremêle récit d’aventures et souvenirs de ses nombreux périples de par le monde, comme l’illustre cette anecdote sur la Turquie en pleine brousse africaine. Concis (il détestait les phrases de plus de quinze mots), et dynamique, ce récit est l’un de ses écrits les plus mythiques. Narrant l’ascension, sublimée, de cette montagne attirante, un film (avec Gregory Peck et Ava Gardner) sera tiré de cette nouvelle éblouissante. Hemingway atteint donc des sommets ici.

 

—> Les Neiges du Kilimandjaro chez Amazon en livre de poche

 

L’adieu aux armes

 

571 Apr

 

Frédéric Henry, jeune Américain volontaire dans les ambulances sur le front d’Italie, pendant la Première Guerre mondiale, est blessé et s’éprend de son infirmière, Catherine Barkley. Avec Catherine, enceinte, il tente de fuir la guerre et de passer en Suisse, où le destin les attend.Un des meilleurs romans de guerre. Un des plus grands romans d’amour.

 

—> L’Adieu aux armes chez Amazon en livre de poche

 

Paris est une fête

 

572 Apr

 

La jeunesse est invulnérable. Voilà ce qui aurait dû être inscrit sur le passeport de Hemingway lorsque, en janvier 1922, il débarqua à Paris et déposa ses valises au 74 de la rue du Cardinal-Lemoine. Il avait 23 ans, et ce fut sans doute la période la plus jubilatoire de sa vie, vingt mois au bord de la Seine qui furent sa saison au paradis. « Il ne se posait qu’un seul problème, celui d’être aussi heureux que possible », écrira Hemingway dans Paris est une fête, un feu d’artifice, un inoubliable chef-d’oeuvre qui ne sera publié qu’en 1964, trois ans après son suicide.  

A l’époque où « Hem » écuma Paris, la ville était encore un jardin frémissant sous des lampions Art déco, et l’expression « génération perdue » n’était guère plus qu’une boutade de mécano irascible – lire le septième chapitre de ces Mémoires titubants d’ivresse, où le futur Prix Nobel raconte comment il fut adoubé du côté de la Closerie des Lilas par les Américains de Paris et comment il festoya en compagnie de sa première épouse, Hadley. Les fritures sur l’île Saint-Louis, le cervelas de la brasserie Lipp, le cahors gouleyant servi au Nègre de Toulouse, les réverbères de la rue Mouffetard, les parfums de l’éphémère, les virées aux vespasiennes pour contrôler la virilité de Fitzgerald, les bouquinistes sur les quais, les carafons de cristal remplis de liqueurs dans l’atelier de Gertrude Stein, l’oeil radieux de Sylvia Beach à la librairie Shakespeare and Company, les nuits blanches, l’éternelle dolce vita et la vie de bohème, tout cela défile sous la plume nostalgique de Hemingway, sorte de Proust noctambule qui écrirait à la vitesse du jazz. Mais Paris fut aussi, pour lui, le miraculeux laboratoire où, tout en feignant de batifoler, il fit ses gammes de romancier et découvrit sa morale – « Ce qu’il faut, c’est écrire une seule phrase vraie. Ecris la phrase la plus vraie que tu connaisses. » 

 

—> Paris est une fête chez Amazon en livre de poche

 

Le soleil se lève aussi

 

573 Apr

 

À première vue, ce pourrait être un conte grivois et grisé, plongé dans cette ivresse permanente qui voile les nuits françaises puis espagnoles de ces jeunes Américains. Il en ressort d’abord un malaise, celui du désespoir que cache ce goût de l’alcool et de la nuit. Un effet de cynisme suintant et de « désabusement » permanent. Pourtant, derrière la langue rude, charnelle et impeccable de l’ancien journaliste, sourd la lumière. Car le soleil se lève aussi chez les personnages d’Hemingway. Une lumière pudique, silencieuse mais qui révèle les sentiments cachés de ces hommes virils. Alors, au-delà des brumes de l’ivresse et de la dureté des coeurs, percent les rayons de la fraternité, germe la poésie, éclosent les amours.

 

—> Le soleil se lève aussi chez Amazon en livre de poche

 

L’étrange contrée

 

574 Apr

 

Un écrivain désabusé voyage en Floride avec une femme beaucoup plus jeune que lui : ils vont au restaurant, boivent un verre, parlent de la guerre d’Espagne, de leur vie, d’avenir et font l’amour… Soudain tout se trouble, le soupçon de l’inceste rôde, les difficultés à écrire et à vivre ressurgissent et, avec elles, l’inexorable fatalité.

 

—> L’étrange contrée chez Amazon en livre de poche

 

Nouvelles complètes

 

575 Apr

 

Hemingway attachait plus d’importance à ses «histoires», ses nouvelles, qu’à ses romans. Écrire une bonne histoire, encore une bonne histoire, fut l’obsession de sa vie, les lettres publiées ici en témoignent. C’est là qu’il atteint la concision – son idéal d’écriture formulé très tôt -, et qu’il obtient ce qu’il vise : la synthèse de l’imaginaire et de l’expérience vécue. «La seule écriture valable, c’est celle qu’on invente, celle qu’on imagine.»78 nouvelles sont réunies dans ce volume : toutes celles qu’il publia de son vivant en recueils ; mais aussi les nouvelles, esquisses et fragments parus dans des revues ou qui ont été retrouvés dans ses papiers après sa mort.

 

—> Nouvelles complètes chez Amazon

 

En avoir ou pas

 

576 Apr

 

«Comme il se tenait là, avec la mitraillette dans sa main gauche, jetant un regard circulaire avant de refermer le panneau à l’aide du crochet terminant son bras droit, le Cubain qui était allongé à bâbord et qui avait reçu trois balles dans l’épaule se mit sur son séant, visa soigneusement et lui envoya une balle dans le ventre.» Harry Morgan, un Américain installé à Cuba, gagne sa vie en organisant des croisières de pêche pour les touristes. Lorsqu’on lui propose de transporter des hommes et des marchandises clandestines, sa vie bascule dans le crime. Ce roman a été adapté au cinéma par Howard Hawks dans Le Port de l’angoisse et par Michael Curtiz dans Trafic en haute mer.

 

—> En avoir ou pas chez Amazon en livre de poche

 

Le jardin d’Eden

 

577 Apr

 

Apprenant le succès de son second roman, David Bourne, jeune écrivain américain qui passe sa lune de miel sur la côte méditerranéenne, est impatient de se remettre à écrire. Jalouse de son travail, sa femme, Catherine, lui fait rencontrer une inconnue, Marita, et s’emploie à créer une étrange relation érotique qui les enferme dans le triangle d’un invivable huis clos.Jusqu’à quelle extrêmité peut aller l’amour de l’autre, le désir de le connaître et de s’assimiler à lui ? L’art a-t-il tout à perdre ou tout à gagner de cette passion excessive ?

 

—> Le Jardin d’Eden chez Amazon en livre de poche

 

Mort dans l’après-midi

 

578 Apr

 

Dans cet ouvrage Hemingway tente d’expliquer la fascination qu’il a ressenti, et qu’on peut ressentir pour la corrida. Bien qu’écrit en 1932, beaucoup de ses réflexions sont encore pleines d’actualité pour qui veut comprendre ce phénomène. Toutefois, la portée de cet ouvrage va bien au dela puisqu’on y trouvera également un certain nombre de considérations sur la mort, sur le sens de la vie. Certains passages assez techniques sont quelque peu ardus, mais ils sont contrebalancés par des notes d’humour et un sens de l’auto-dérision certain de la part de l’auteur.

 

—> Mort dans l’après-midi chez Amazon en livre de poche

 

50 000 Dollars

 

579 Apr

 

Les trois nouvelles présentées dans ce livre sont extraites de Men Without Women (Hommes sans femmes), recueil dans lequel Hemingway réunit en 1927 quelques-uns de ses écrits, dont certains ont déjà été publiés dans des revues. Dans une lettre à son éditeur en date du 14 février 1927, il s’explique sur ce titre : «Quand au recueil d’histoires pour l’automne […] je voudrais l’intituler : Hommes sans femmes. Dans toutes ces histoires, ou presque, l’influence féminine adoucissante, que ce soit par l’éducation, la discipline, la mort ou toute autre cause, est absente.»

 

—> 50000 dollars chez Amazon en livre de poche

 

Au-delà du fleuve et sous les arbres

 

580 Apr

 

Ils passèrent dans la gondole, et ce fut de nouveau le même enchantement : la coque légère et le balancement soudain quand on monte, et l’équilibre des corps dans l’intimité noire une première fois puis une seconde, quand le gondoliere se mit à godiller, en faisant se coucher la gondole un peu sur le côté, pour mieux la tenir en main.- Voilà, dit la jeune fille. Nous sommes chez nous maintenant et je t’aime. Embrasse-moi et mets-y tout ton amour. Le colonel la tint serrée et la tête rejetée en arrière ; il l’embrassa jusqu’à ce que le baiser n’eût plus qu’un goût de désespoir.

 

—> Au-delà du fleuve et sous les arbres chez Amazon en livre de poche

 

Les vertes collines d’Afrique

 

581 Apr

 

Quand le terrain fut libre, je me mis sur un genou, vis le koudou à travers l’ouverture, m’émerveillant de sa taille, et puis me rappelant que cela ne devait pas avoir d’importance, que c’était la même chose que n’importe quel coup de feu, je vis la perle centrée exactement où elle devait être, juste au-dessous de l’épaule, et je pressai sur la détente. Au bruit, il bondit et entra dans le fourré, mais je savais que je l’avais touché. Je tirai sur du gris qui se montrait entre les arbres, tandis qu’il entrait dans le bois et que M’Cola criait : « Piga ! Piga ! » pour dire : « Il est touché ! Il est touché ! »

 

—> Les Vertes Collines d’Afrique chez Amazon en livre de poche

 

Iles à la dérive

 

582 Apr

 

Le héros de ces trois récits, Thomas Hudson, romancier et peintre, est peut-être le double d’Hemingway tel qu’il se voyait. Il vit en solitaire sur une petite île du Gulf Stream, Bimini. La monotonie de son train-train quotidien est rompue par l’arrivée de ses enfants pour les vacances. Thomas Hudson-Hemingway évoque pour eux le Paris des années vingt. Il organise pour son fils David une partie de pêche au marlin. C’est une cérémonie d’initiation traditionnelle ; elle se solde par un échec. Cet épisode, l’un des plus beaux, évoque Le Vieil Homme et la mer, récit d’ailleurs extrait de la première version d’Iles à la dérive. Survient la guerre : Thomas transforme son bateau de pêche en bâtiment de combat, et improvise un commando de chasse aux sous-marins allemands le long des côtes cubaines. C’est Ernest Hemingway correspondant de guerre, l’un des premiers Américains à s’engager sur le front européen, combattant de la guerre d’Espagne… Enfin, le personnage de Papa Hemingway s’impose aux lecteurs d’Iles à la dérive : Thomas, grand buveur de daiquiris, habitué des bars de La Havane, et gloire du célèbre Floridita, on parle, on boit, on blague avec les prostituées. Somme des expériences d’un homme et d’un écrivain qui n’aimait pas la guerre, mais la décrivait avec génie, qui savait voir les hommes, et les faire vivre, ce roman est une mine d’éléments autobiographiques. Pour Thomas comme pour Ernest Hemingway, l’action était « l’envers » de la vie créative de l’artiste.

 

—> Îles à la dérive chez Amazon en livre de poche

 

La Pléiade

 

583 Apr

 

—> Ernest Hemingway dans la Pléiade

 

 

 

Laisser un commentaire