custom-header

George Orwell

George Orwell

849 May

 

Les livres de George Orwell chez Amazon

 

1984

850 May

L’origine de 1984 est connue : militant de gauche violemment opposé à la dictature soviétique, George Orwell s’est inspiré de Staline pour en faire son « Big Brother », figure du dictateur absolu et du fonctionnement de l’URSS des années trente pour dépeindre la société totalitaire ultime. Mais Orwell n’oublie pas de souligner que les super-puissances adverses sont elles aussi des dictatures…

Ce qui fait la force du roman, outre son thème, c’est la richesse des personnages, qu’il s’agisse du couple qui se forme, malgré la morale étroite du Parti, ou même du policier en chef qui traque les déviants, ex-opposant lui-même, passé dans les rangs du pouvoir… C’est aussi cette « novlangue », affadie et trompeuse, destinée aux « proles », et ces formules de propagande (« L’ignorance, c’est la force ») scandées par des foules fanatisées et manipulées.

1984 est un livre-phare, apologie de la liberté d’expression contre toutes les dérives, y compris celles des sociétés démocratiques.

—> 1984 chez Amazon en livre de poche

 

La ferme des animaux

851 May

 

Un certain 21 juin eut lieu en Angleterre la révolte des animaux. Les cochons dirigent le nouveau régime. Snowball et Napoléon, cochons en chef, affichent un règlement : « Tout ce qui est sur deux jambes est un ennemi. Tout ce qui est sur quatre jambes ou possède des ailes est un ami. Aucun animal ne portera de vêtements. Aucun animal ne dormira dans un lit. Aucun animal ne boira d’alcool. Aucun animal ne tuera un autre animal. Tous les animaux sont égaux. »Le temps passe. La pluie efface les commandements. L’âne, un cynique, arrive encore à déchiffrer : « Tous les animaux sont égaux, mais (il semble que cela ait été rajouté) il y en a qui le sont plus que d’autres. »

—> La ferme des animaux chez Amazon en livre de poche

 

Dans la dèche à Paris et à Londres

852 May

Plus d’un bon esprit, à commencer par Henry Miller, juge que Dans la dèche à Paris et à Londres est, avant même 1984 et Hommage à la Catalogne, le plus grand de tous les livres d’Orwell qui écrivait pour sa part : C’est un récit bien banal et j’espère qu’on lui reconnaîtra à tout le moins les mérites qu’on reconnaît d’ordinaire à un journal de voyages. Je puis encore ajouter ceci : Voilà le monde qui vous attend si vous vous trouvez un jour sans le sou. Ce monde, je veux un jour l’explorer plus complètement. J’aimerais connaître des hommes comme Mario, Paddy ou Bill le mendiant non plus au hasard des rencontres, mais intimement. J’aimerais comprendre ce qui se passe réellement dans l’âme des plongeurs, des trimardeurs et des dormeurs de l’Embankment. Car j’ai conscience d’avoir tout au plus soulevé un coin du voile dont se couvre la misère.

—> Dans la dèche à Paris et à Londres chez Amazon en livre de poche

 

Hommage à la Catalogne

853 May

Dans ce livre, G.Orwell raconte la guerre d’Espagne, du point de vue de l’intellectuel engagé dans les rangs du POUM. Au plus proche de l’action, des luttes politiques âpres contre les Staliniens, ce témoignage reste comme le plus beau des grands livres publiés sur la question. Où Orwell montre dès 1937, la montée en puissance des totalitarismes en Europe, lesquels s’affronteront bientôt directement, après cette répétition générale. Où l’on découvre Orwell l’homme, Eric Blair, son courage sans pareil, sa capacité d’organisation et sa lucidité extrême. Sa réflexion morale sur l’honnêteté et l’horreur de la guerre. De cette expérience, Orwell sortira en connaissant la nature de son projet littéraire, fondre l’art et la politique.

—> Hommage à la Catalogne : 1936-1937 chez Amazon en livre de poche

 

Ecrits politiques

854 May

De son premier article, publié dans la revue politico-littéraire d’Henri Barbusse, à ses ultimes déclarations sur la signification de 1984, les textes de George Orwell ici réunis sont tous inédits en français. Ils avaient été écartés de l’édition de ses Essais, articles et lettres choisis par sa veuve, Sonia, qui « n’appréciait pas son positionnement politique » (Bernard Crick). Ce recueil dessine l’itinéraire des engagements d’Orwell et l’évolution de ses idées : témoignages sur l’Espagne de la guerre civile, appels des années 1940-1941 à la révolution en Angleterre pour gagner la guerre contre Hitler, condamnation radicale de l’impérialisme britannique en Inde et en Birmanie, réflexions sur le socialisme et la démocratie, critique des intellectuels et de leur fascination pour le pouvoir, bilan de l’expérience travailliste d’après guerre, etc. Il inclut des essais méconnus, qui furent des jalons importants dans l’élaboration de ses conceptions sur l’individu, l’Etat et la société, comme « Culture et démocratie », « Les socialistes peuvent-ils être heureux ? » ou « La révolte intellectuelle ». Malgré l’immense célébrité de l’écrivain Orwell, sa pensée reste largement ignorée ou incomprise en France. Il est temps qu’il y soit lu comme une figure majeure, et désormais classique, de la pensée politique du XXe siècle, au même titre qu’un Gramsci ou une Hannah Arendt.

—> Ecrits politiques (1928-1949) : Sur le socialisme, les intellectuels et la démocratie chez Amazon 

 

Une histoire birmane

855 May

 » Cinq années d’ennui, sans même le son des trompettes !  » Dans ce livre, George Orwell relate son expérience d’officier dans les forces de l’ordre en Birmanie de 1922 à 1927. II marque également sa prise de conscience personnelle et son interrogation sur le destin de l’Angleterre en tant que puissance coloniale.

—> Une histoire birmane chez Amazon

 

Le quai de Wigan

856 May

Dans l’émission  » Réponses à vos questions « , diffusée par la B.B.C. le 2 décembre 1943, George Orwell répondait ainsi à la question  » Quelle est la longueur du quai de Wigan, et qu’en est-il au juste de ce quai ?  » :  » Eh bien, je dois avouer, au risque de vous décevoir, que le quai de Wigan n’existe pas. En 1936, je me suis déplacé tout exprès pour le voir – et je ne l’ai pas trouvé. Toutefois, il a bien existé un jour, et, si l’on juge par les photographies, il devait faire quelque chose comme sept mètres de long. Wigan se trouve au coeur du pays minier et, si l’on peut lui trouver certains attraits, ce n’est pas dans le pittoresque du lieu qu’il faut les chercher. Le décor est principalement constitué de terrils évoquant les montagnes lunaires, de montagnes de boue, de cendres et de suie ; pour une raison que j’ignore – il existe cinquante autres endroits qui ne valent pas mieux – Wigan a toujours symbolisé la laideur inhérente aux districts de grande industrie. Il y a eu, à une époque, sur l’un des petits canaux bourbeux qui enserrent la ville, un appontement de bois perpétuellement branlant. Un loustic trouva amusant de le baptiser  » quai de Wigan « . Le mot a fait son chemin, les chansonniers s’en sont emparés et c’est ainsi que se perpétue la légende du  » quai de Wigan « , démoli depuis longtemps.

—> Le Quai de Wigan chez Amazon

 

Une fille de pasteur

857 May

Fille unique, Dorothy vit une existence morne avec son père, le pasteur acariâtre d’une petite paroisse du Suffolk. Frappée par une soudaine amnésie, elle se retrouve à la rue et va partager l’existence des déshérités, des clochards de Londres aux cueilleurs saisonniers de houblon. Mais, à mesure que la mémoire lui revient, Dorothy trouvera-t-elle en elle-même la force d’aspirer à une autre vie ? Publié en 1935 et inédit en français jusqu’en 2007, Une fille de pasteur est l’un des premiers romans de George Orwell. Avec une lucidité et une acuité implacables, Orwell dépeint l’hypocrisie, la pauvreté et la misère spirituelle qui vont accompagner Dorothy dans son odyssée à travers l’Angleterre des années 1930.

—> Une fille de pasteur chez Amazon en livre de poche

 

Dans le ventre de la baleine et autres essais

858 May

L’oeuvre prolifique de George Orwell, qui ne se limite pas à 1984 ni à La Ferme des animaux, est assez mal connue en France.       Les 2 000 pages de ses Essais, articles, lettres n’ont été publiées en français qu’en 2002, trente ans après leur édition anglaise. Ces textes politiques et littéraires ont permis de découvrir un esprit lucide et prémonitoire. Les éditions Ivrea ont eu la bonne idée d’en extraire une trentaine de petits essais donnant un aperçu de l’éclectisme de ce penseur de gauche qui fut l’un des premiers antitotalitaires tout en se montrant un critique subtil de la marchandisation des sociétés occidentales. Qu’ils portent sur Gandhi ou Dali, sur la tragédie coloniale ou l’évolution du roman policier, sur la pauvreté ou la peine de mort, sur le crime de guerre ou la bombe atomique, ces textes lumineux empreints d’humour et de franchise montrent à quel point la lecture d’Orwell nous est précieuse, encore aujourd’hui. 

Dans le ventre de la baleine et autres essais (1931-1943) et Tels, tels étaient nos plaisirs et autres essais (1944-1949), par George Orwell. Traduit par Anne Krief, Michel Pétris, Bernard Pecheur, Jaime Semprun. Editions Ivrea-L’Encyclopédie des nuisances, 320 et 352 p.

—> Dans le ventre de la baleine et autres essais (1931-1943) chez Amazon

 

Tels, tels étaient nos plaisirs

859 May

—> Tels, tels étaient nos plaisirs et autres essais (1944-1949) chez Amazon

 

A ma guise

860 May

Il y a presque un quart de siècle, j’étais en route pour la Birmanie sur un paquebot. Le navire était confortable, luxueux même, et, quand on ne dormait pas, on avait l’impression d’être toujours en train de manger. Un jour, je suis remonté tôt après le déjeuner. Le pont était vide à l’exception d’un maître de manœuvre, qui se glissait comme un rat le long des cabines en dissimulant quelque chose dans ses énormes mains : une terrine contenant la moitié d’un pudding à la crème. J’ai saisi la situation d’un seul coup d’œil : le pudding était un reste pris sur la table d’un passager. Il m’a fallu du temps pour saisir toutes les dimensions de cet incident : mais est-ce une exagération de dire que cette révélation brutale – un artisan extrêmement qualifié, qui pouvait littéralement tenir toutes nos vies entre ses mains, était bien content de pouvoir dérober de la nourriture à notre table – m’en a appris bien davantage que ne l’auraient fait une demi-douzaine de pamphlets socialistes ? Ecrites chaque semaine entre 1943 et 1947 pour un journal de la gauche radicale anglaise, ces quatre-vingts chroniques sont des conversations familières. Qu’Orwell y parle des bombes volantes qui s’abattent sur Londres ou de ses rosiers grimpants, des écrivains qu’il aime ou des idéologues qu’il combat, on y entend sa voix singulière. Contre l’arrogance des dominants, les mensonges des propagandes et la barbarie qui menace, il y défend le sens du réel et la décence commune : la possibilité d’une société égalitaire et libre, enfin humaine.

—> A ma guise : Chroniques 1943-1947 chez Amazon

 

Chroniques du temps de la guerre 1941 – 1943

861 May

Les principaux textes des émissions d’Orwell à la BBC en direction de l’Inde et du Sud-Est asiatique : causeries d’ordre littéraire et épisodiquement politique, le point de la situation sur les différents fronts.

—> Chroniques du temps de la guerre, 1941-1943 chez Amazon

 

 

 

Laisser un commentaire