custom-header

Honoré de Balzac

Honoré de Balzac

balzac

 

 Les livres d’Honoré de Balzac chez Amazon

  

Eugénie Grandet

 

162 Apr

Dans la ville de Saumur vit modestement la famille Grandet : le père ex-tonnelier devenu richissime après de fructueuses spéculations, son épouse, sa fille Eugénie et Nanon la servante. Ces trois femmes vivent sous la terrible coupe du chef de famille, avaricieux maladif. Dans la ville, les beaux partis se disputent l’hypothétique main d’Eugénie dans l’espoir d’épouser la fortune. Mais le cousin d’Eugénie, un dandy parisien, débarque un soir, porteur d’une missive pour son oncle. Sans le savoir, il apporte la nouvelle du suicide de son père ruiné, demandant à son frère de s’occuper de son fils pour l’aider à partir faire fortune aux Indes. L’avariceux vieillard va se heurter à la candeur et à la générosité d’Eugénie. 
Balzac a peint crûment, sans concession, les moeurs d’une époque qui n’est finalement pas si éloignée de la nôtre.

 

—> Eugénie Grandet chez Amazon en livre de poche

 

Le lys dans la vallée

163 Apr

 Comme autrefois vous allez me rendre à la santé, Félix, et ma vallée me sera bienfaisante. Ils croient que ma plus vive douleur est la soif. Oh ! oui, j’ai bien soif, mon ami. L’eau de l’Indre me fait bien mal à voir, mais mon cœur éprouve une plus ardente soif. J’avais soif de toi, me dit-elle d’une voix plus étouffée en me prenant les mains dans ses mains brûlantes et m’attirant à elle pour me jeter ces paroles à l’oreille : mon agonie a été de ne pas te voir.  » La bataille inconnue qui se livre, dans une vallée de l’Indre, entre Mme de Mortsauf et la passion, est peut-être aussi grande que la plus grande des batailles connues « .

—> Le Lys dans la vallée chez Amazon en livre de poche

 

Illusions perdues

164 Apr

Illusions perdues intimide d’abord par ses proportions, par l’importance aussi que lui attribuait Balzac lui-même au sein de La Comédie humaine : ce roman, écrit-il, est « l’œuvre capitale dans l’œuvre ». Mettant en scène écrivains, actrices, libraires et imprimeurs, il propose une analyse cinglante du milieu de la presse – « ce cancer qui dévorera peut-être le pays » (Préface de 1839) – et d’un monde où seuls les plus cyniques tirent leur épingle du jeu. Dans ce récit d’un apprentissage, Balzac trace de manière exemplaire le parcours négatif qui avait été, depuis Chateaubriand, et sera encore, jusqu’à Flaubert et Zola au moins, celui d’un certain XIXe siècle : l’initiation, par la souffrance et l’échec, à la dure loi du réel. Pour Lucien de Rubempré, échappé de son Angoumois natal, la leçon passe par Paris. Et Paris, révélateur impitoyable, dissipera les mirages provinciaux, offrant à Lucien, en guise de gloire rêvée, le sentiment de. son néant et de sa solitude : cela s’appelle devenir adulte.

 

—> Illusions perdues chez Amazon en livre de poche

 

La recherche de l’absolu

165 Apr

« Assez, Balthazar ; tu m’épouvantes, tu commets des sacrilèges. Quoi ! mon amour serait…
– De la matière éthérée qui se dégage, dit Claës, et qui sans doute est le mot de l’Absolu. Songe donc que si moi, moi le premier ! si je trouve, si je trouve, si je trouve ! » En disant ces mots sur trois tons différents, son visage monta par degrés à l’expression de l’inspiré. « Je fais les métaux, je fais les diamants, je répète la nature, s’écria-t-il.
– En seras-tu plus heureux ? cria-t-elle avec désespoir. Maudite Science, maudit démon ! tu oublies, Claës, que tu commets le péché d’orgueil dont fut coupable Satan. Tu entreprends sur Dieu. »
Scène de la vie privée lorsqu’il paraît en 1834, Etude philosophique quand Balzac le republie en 1846, le livre superpose les deux dimensions car cette histoire d’une famille où le génie dévore tout jusqu’à la folie, où la passion provoque les plus grands malheurs domestiques, est aussi le roman de
l’aventure scientifique et de la rêverie métaphysique d’un Grand Tout. Parce que l’Absolu, pour Claës, est la « substance commune à toutes les créations », il n’est pas l’alchimiste qu’a voulu voir Sainte-Beuve, mais ce savant solitaire qui, de l’alchimie, précisément, à la chimie, entend bien opérer le passage des temps anciens aux temps nouveaux – et la science moderne devient balzacienne.

—> La Recherche de l’Absolu chez Amazon en livre de poche

 

Une ténébreuse affaire

166 Apr

Inspiré d’un fait réel (l’enlèvement du sénateur Clément de Ris en 1800), « Une ténébreuse affaire » donne à Balzac l’occasion d’écrire un très remarquable roman combinant histoire policière, judiciaire et privée où s’entremêlent haute politique et basse justice. Le noeud central, qu’il ne saurait être question de dévoiler, aboutit à une chute exceptionnelle par les personnages impliqués, le rebondissement final et la présence d’une figure du Mal illustrée en un espion/policier, éxécuteur des volontés politiques d’un certain Fouché (« le crime appuyé au bras du vice » qu’on croisera aussi).
L’ambiance provinciale campagnarde, l’opposition des classes passées, aristocratiques et cléricales, et à venir, un Tiers Etat triomphant incarné en un notaire tripatouilleur du nom de Grévin et un prédateur acquéreur de Biens Nationaux du nom de Malin-géniale invention d’un démon banalisé-,la fulgurante présence d’un Bonaparte au sommet de sa gloire et l’ambiance terrible et lentement terrifiante dûe à une Némésis implacable,tout concourt à faire de ce récit une réussite. Si l’on n’est pas obligé de partager la sensibilité de Balzac quant à la Grande Révolution, on peut cependant lire cet excellent récit qui fait honneur à la Comédie Humaine en particulier et à Littérature en général.

 

—> Une ténébreuse affaire chez Amazon en livre de poche

 
 
La cousine Bette
 

167 Apr

Aigrie par sa position de parente pauvre, Bette complote pour conduire à la ruine le ménage de sa cousine en encourageant les aventures, coûteuses, du mari de celle-ci.

Un des meilleurs Balzac pour ses personnages de « méchants » menés par leur passion : passion de la vengeance pour Bette, passion de la chair très fraîche pour le mari volage et passion de l’agent pour ses maîtresses. Le récit est rythmé par les fuites de ces personnages, leur alliances et leur stratégie subtile pour parvenir à leurs fins ; par comparaison leurs victimes paraissent un peu falotes.

 

—> La Cousine Bette chez Amazon en livre de poche

 
 
 
La duchesse de Langeais
 

175 Apr

A l’égal de la princesse de Clèves et de la Sanseverina, la duchesse de Langeais est l’une des grandes divinités féminines de notre littérature. Elle réunit en sa personne le triple prestige de la beauté, de la naissance et du malheur. Issue d’un sang illustre, Antoinette de Navarreins voit le jour en 1794, sous la Terreur, une bien sombre étoile qui sera pour elle la marque du destin. Quelque vingt ans plus tard, séparée de son mari abhorré que lui avait imposé un père indifférent, c’est l’une des gloires mondaines du Faubourg Saint-Germain. Mais que dissimule la coquetterie glacée de cette aristocratique Célimène ? Et par quel étrange sortilège l’incandescente passion d’Armand de Montriveau va-t-elle à son tour la consumer ? Comme tout vrai chef-d’œuvre, ce  » roman noir  » – primitivement intitulé  » Ne touchez pas à la hache  » – est pour partie une autobiographie sublimée, c’est-à-dire le contraire d’un roman à clefs.  » Moi seul sais ce qu’il y a d’horrible dans La Duchesse de Langeais « , confiait Balzac à l’un de ses proches. C’est pourquoi l’œuvre conserve, depuis plus d’un siècle et demi, son mystère et sa force de séduction.

 

—> La Duchesse de Langeais chez Amazon en livre de poche

 
 
Le père Goriot
 

176 Apr

La triste aventure du père Goriot pourrait se dérouler dans l’indifférence générale, sans le regard de son voisin de palier, Eugène de Rastignac. Lorsque ce provincial vient à Paris faire ses études de droit, il est encore plein d’illusions. Mais il découvre bientôt les règles cyniques qui gouvernent la société, vaste comédie sacrifiant sur son autel ceux qui ignorent son jeu cruel. Le père Goriot, lui, meurt « comme un chien » après s’être dépouillé pour ses deux filles ingrates. Tout autant que la tragédie d’un vieillard, Le Père Goriot est le récit de l’apprentissage, par un jeune homme sans expérience, du pouvoir de l’argent dans les relations humaines. Au moment même où il rédige ce chef-d’oeuvre, Balzac invente un cycle romanesque immense, dans lequel les personnages, reparaissant d’une oeuvre à l’autre, offrent une peinture de la société tout entière – La Comédie humaine. Le dossier de l’édition propose d’étudier plusieurs passages clés de l’oeuvre et contient deux groupements de textes, l’un consacré au personnage de Rastignac dans La Comédie humaine, l’autre à la portée de ce cycle dans l’évolution du genre romanesque.

 

—> Le Père Goriot chez Amazon en livre de poche

 
 
César Birotteau
 

177 Apr

Un honnête parfumeur, à la tête d’une entreprise familiale, entreprend sur le conseil d’un notaire véreux de développer son commerce: désireux de couler l’huile de Macassar, qui lui fait concurrence, il invente l’Eau carminative et la Double Pâte des Sultanes, découvre la publicité et accède à la vente de masse. La maison Birotteau survivra-t-elle à ce rêve de grandeur ? César Birotteau (1837), roman sur la bourgeoisie conquérante, sur le commerce et la finance, est aussi l’un des plus grands romans philosophiques de Balzac, où l’on apprendra que le malheur est un marchepied pour le génie, une piscine pour le chrétien, un trésor pour l’homme habile, pour les faibles un abîme ».

 

—> César Birotteau chez Amazon en livre de poche

 
 
Le curé de Tours suivi de Pierrette
 

178 Apr

L’état de Célibataire, écrit Balzac, est un état contraire à la société. Le célibat engendre la solitude, la frustration, la haine. Pierrette, un des drames les plus sombres de La Comédie humaine, nous montre comment les calculs de la sottise et de l’avarice aboutissent au meurtre d’un enfant. Le Curé de Tours met en présence les deux catégories d’êtres dans lesquels les poisons du célibat se développent de la manière la plus redoutable : la vieille fille et le prêtre. Remarquable document politique sur la puissance de l’Église sous la Restauration, Le Curé de Tours illustre en même temps le postulat balzacien selon lequel les existences les plus obscures recèlent autant de violence que les tragédies de l’histoire : le terrible abbé Troubert qui conduit à la mort l’innocent abbé Birotteau, c’est « Sixte Quint réduit aux proportions d’un évêché ».

 

—> Le Curé de Tours, suivi de « Pierrette » chez Amazon en livre de poche

 
 
Louis Lambert – Les proscris – Jesus Christ en Flandres
 

179 Apr

Le livre mystique de La Comédie humaine,  » l’oeuvre de prédilection  » de Balzac, celle où il a voulu  » lutter avec Goethe et Byron « , où il a le mieux illustré ce conflit de la pensée et de la vie autour duquel s’organisent tous les drames des sociétés et des existences individuelles.  » Où est le soleil, là est la pensée, écrit-il ; où est le froid, là est le crétinisme, la longévité.  » La pensée, la volonté, la passion, l’amour font le sens de la vie mais en même temps la brûlent prématurément : naufrage ou non, la vieillesse est le privilège des imbéciles, et la pensée à l’état pur ne peut s’accomplir que dans la folie.

 

—> Louis Lambert – Les Proscrits – Jésus-Christ en Flandre chez Amazon en livre de poche

 
 
 
La peau de chagrin
 

181 Apr

 

Sur fond de récit fantastique, La Peau de chagrin raconte l’histoire d’un jeune homme pauvre, idéaliste et désespéré qui a signé un pacte avec une puissance maléfique.
Comment échapper à son destin désormais ?
Ni la richesse ni l’amour ne sauveront Raphaël, marquis de Valentin, d’une mort programmée.
C’est avec réalisme que Balzac, sur les traces du héros, met en scène la société parisienne de 1830.

 

—> La Peau de chagrin chez Amazon en livre de poche

 
 
 
Les chouans
 

182 Apr

Le premier grand roman de Balzac. La Vendée dressée contre la Révolution, un ensemble de tableaux d’histoire brossés avec une ampleur épique, la verve de Dumas, la lucidité, le regard de voyant de Michelet.  » Les Chouans, écrit Pierre Gascar, c’est le peuple défiguré, dénaturé par des siècles de superstition, habilement conduit par ses maîtres au mépris de soi, à l’ivresse de la servitude « , mais c’est aussi  » un des plus beaux romans de l’amour fou « . Ou, comme l’écrivait Balzac lui-même à Mme Hanska: « Je comprends ce qui vous a fait vouer une espèce de culte à ce livre. La passion y est sublime. Le pays et la guerre y sont dépeints avec un bonheur qui m’a surpris. Je suis content. « 

 

—> Les Chouans chez Amazon en livre de poche

 
 
 
Balzac dans la Pléiade : La comédie humaine – Correspondance – Ouevres diverses
 
 

Laisser un commentaire