custom-header

Jean Cocteau

Jean Cocteau

287 Apr

 

 Les livres de Jean Cocteau chez Amazon

 

 

La machine infernale

 

288 Apr

 

Obéissant à l’oracle, Oedipe résout l’énigme du Sphinx, tue son père et épouse sa mère. La peste s’abat sur Thèbes qui a couronné un inceste et un parricide. Quand un berger dévoile la vérité, la machine infernale des dieux explose. Oedipe se crève les yeux et sa mère se pend. S’inspirant du théâtre de Sophocle, Cocteau redonne vie aux grandes figures grecques : Oedipe, Jocaste, Antigone et Créon. Il philosophe en virtuose. Non, l’homme n’est pas libre. Il naît aveugle et les dieux règlent sa destinée. Même le héros, celui qui sort du rang, doit se soumettre. Ce grand texte dit tout sur l’homme avec infiniment d’humour et de poésie.

 

—> La Machine infernale chez Amazon en livre de poche

 

Les enfants terribles

 

289 Apr

 

Blessé par une pierre dissimulée dans une boule de neige, Paul est condamné à garder la chambre le temps de reprendre quelques forces : il ne la quittera plus. C’est encore un enfant, mais délaissé par une mère mélancolique, il est déjà livré à lui-même, gouverné par sa fantaisie et celle de sa soeur Élisabeth ; à eux deux, ils vont transformer leur chambre en scène permanente et y jouer indéfiniment la comédie de l’enfance. Comédie à peine troublée par la mort de la mère, qui les laisse libres de leur destin, libres d’explorer sans entraves leur univers imaginaire, libres de nier le monde réel, le monde des adultes, de la raison, qui semble ne jamais devoir les rattraper.

Rédigé en dix-sept jours lors d’une cure de désintoxication, Les Enfants terribles condense le meilleur du poète touche-à-tout des Mariés de la tour Eiffel ou de La machine infernale. Ce fascinant récit poétique est à l’image de Cocteau lui-même : léger et grave à la fois, inclassable, en un mot : magique.

 

—> Les Enfants terribles chez Amazon en livre de poche

 

 

La difficulté d’être

 

290 Apr

 

Cocteau a souvent été présenté comme une enigme, un artiste se cachant derrière les figures mythologiques. Ce recueil de pensées et souvenirs est l’occasion de mieux comprendre l’homme. Tour à tour amusant, grâve et érudit, le poète se (dé)livre sans retenue et sans artifices et nous parle de ses amitiés, ses amours, son enfance et bien sûr de l’Art (sous toutes sous formes).
Que dire si ce n’est que chacun de ses courts essais est un régal.

 

—> La Difficulté d’être chez Amazon en livre de poche

 

Orphée

 

292 Apr

 

L’histoire a traversé les siècles… Orphée a perdu Eurydice, mordue par un serpent. Pour la ramener sur terre, il n’hésite pas à affronter tous les périls de l’enfer. Une seule condition : lors de cette lente remontée vers le monde des vivants, il ne doit pas se retourner, ni regarder la bien-aimée. Hélas ! Cocteau relance le mythe. Parmi ses personnages, quel est le plus envoûtant ? Cet Orphée, amoureux de sa mort qui va et qui vient à travers les miroirs ? La princesse qui transgresse les lois de l’au-delà pour l’amour du poète ? Heurtebise, le messager, qui apparaît et disparaît à volonté ? Eurydice ? L’Intouchable, l’Invisible, l’Ombre ? Dans un décor surréaliste où les vivants et les morts se côtoient, le film de Cocteau prolonge encore le mystère..

 

—> Orphée chez Amazon en livre de poche

 

 

Antigone – Les mariés de la tour Eiffel

 

 

293 Apr

 

« Antigone est ma sainte », disait Cocteau. C’est pourquoi il a traduit et contracté la pièce de Sophocle. « … Parce que je survole un texte célèbre, chacun croit l’entendre pour la première fois. » C’est dans Les mariés de la Tour Eiffel qu’on trouve la phrase célèbre : « Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d’en être l’organisateur. » Sur la première plate-forme de la tour Eiffel évolue une noce bourgeoise, qui vient se faire photographier, tandis que deux phonographes commentent l’action. Une bouffonnerie qui exprime toute la déconcertante poésie du banal.

 

—> Antigone – Les Mariés de la Tour Eiffel chez Amazon en livre de poche

 

Le livre blanc et autres textes

 

294 Apr

 

Blanc. Non signé. Publié sans nom d’auteur. 1928, c’est encore une année d’hétérosexualité triomphante… Le Livre blanc est un texte léger, ludique… Ses images sont tranchantes comme une lame de couteau, pures de ce flou plus confortable qu’artistique, où se complaisent les truqueurs sans talent… Homme de discipline, de rigueur, d’économie, malgré l’apparence du contraire, il faut voir en Cocteau un partisan de l’ordre. Les règles, il entend les respecter, seul moyen de ne pas se laisser duper par de faux-semblants. En écrivant Le Livre blanc, il a transgressé l’obligation du silence. L’unique réparation possible, c’est de ne pas le signer. Crier son homosexualité sur les toits serait une faute, non contre la morale, mais contre une loi du milieu… Un livre blanc, donc, où ne s’inscriront que des souvenirs, des images, des rêves, indépendants de l’individu qui les a recueillis.

 

—> Le Livre blanc, et autres textes chez Amazon en livre de poche

 

Les parents terribles

 

295 Apr

 

Yvonne : La tête me tourne, j’ai fait une folie, une folie affreuse. J’ai fait…

Michel : Parle-nous.

Yvonne : Je ne peux pas. Je voudrais. Sauvez-moi ! Sauve-moi, Mik ! Pardonne-moi, Mik. Je vous ai vus ensemble, là-bas, dans le coin. Je me suis dit que je vous gênais, que je dérangeais les autres.

Michel : Maman !

Yvonne : J’ai perdu la tête. Je voulais mourir. Mais je ne veux plus mourir. Je veux vivre ! Je veux vivre avec vous ! Vous voir… heureux.

 

—> Les Parents terribles chez Amazon en livre de poche

 

 

 

Laisser un commentaire