custom-header

Jean Jacques Rousseau

Jean Jacques Rousseau

1044 May

 

Les livres de Jean Jacques Rousseau chez Amazon

 

Du contrat social

1045 May

Paru en 1762, le Contrat social, en affirmant le principe de souveraineté du peuple, a constitué un tournant décisif pour la modernité et s’est imposé comme un des textes majeurs de la philosophie politique. Il a aussi acquis le statut de monument, plus célèbre que connu, plus révéré – ou honni – qu’interrogé. Retrouver, dans les formules fameuses et les pages d’anthologie, le mouvement de la réflexion et les questions vives qui nourrissent une œuvre beaucoup plus problématique qu’affirmative, c’est découvrir une pensée qui se tient au plus près des préoccupations d’aujourd’hui : comment intégrer les intérêts de tous dans la détermination de l’intérêt commun ? Comment lutter contre la pente de tout gouvernement à déposséder les citoyens de la souveraineté ? Comment former en chacun ce sentiment d’obligation sans lequel le lien social se défait ?

—> Du contrat social chez Amazon en livre de poche

 

Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes

1046 May

Paru en 1755, le Discorns sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes peut être considéré comme la matrice de l’oeuvre morale et politique de Rousseau : il y affirme sa stature de philosophe, l’originalité de sa voix, la force de son « système ». Résoudre le problème posé par l’Académie de Dijon, « quelle est la source de l’inégalité parmi les hommes et si elle est autorisée par la loi naturelle ? » en d’autres termes expliquer que riches et puissants dominent leurs semblables sur lesquels ils n’ont pas de réelle supériorité, exige aux yeux de Rousseau de poser à nouveaux frais la question « qu’est-ce que l’homme ? ». Pour cela, il faut comprendre comment s’est formée sa « nature actuelle », si éloignée de ce que serait son état de nature : « Si je me suis étendu si longtemps sur la supposition de cette condition primitive, c’est qu’ayant d’anciennes erreurs et des préjugés invétérés à détruire, j’ai cru devoir creuser jusqu’à la racine… »

—> Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes chez Amazon en livre de poche

 

Rêverie du promeneur solitaire

1047 May

Dernier volet inachevé de la trilogie des œuvres autobiographiques de Rousseau, Les Rêveries du promeneur solitaire se définissent par leur titre même. L’auteur s’y nomme comme dromomane et comme solitaire. II n’est plus le Citoyen, mais un homme abandonné de tous ses anciens amis dont il s’est volontairement éloigné. Ses dix  » Promenades  » oscillent entre la quête d’un bonheur permanent – impossible – et son imagination farouche qui lui fait voir une toile d’araignée tissée pour le prendre au piège. De fait, ses  » rêveries  » sont des méditations qui se succèdent presque sans ordre, au jour le jour, dans un  » informe journal  » qui s’inscrit comme un chef-d’œuvre d’écriture.

—> Rêveries du promeneur solitaire chez Amazon en livre de poche

 

Les Confessions

1048 May

En 1765, Rousseau est un homme blessé, attaqué de toutes parts, aussi bien par les encyclopédistes que par leurs adversaires. Pour se défendre et se justifier, il projette d’écrire ses « Mémoires ». C’est l’histoire de son âme qu’il entend présenter au public.

Pendant cinq ans, de 1765 à 1770, il se livre ainsi à une  » entreprise qui n’eut jamais d’exemple  » et, retraçant sa vie, il inaugure un genre – l’autobiographie – dont Les Confessions constituent aujourd’hui encore un chef-d’oeuvre inégalé.

—> Les Confessions chez Amazon en livre de poche

 

Emile ou de l’éducation

1049 May

La publication de l’Emile, en 1762, restitue au problème de l’éducation sa place centrale en philosophie. De ses premiers mois jusqu’à la rencontre amoureuse, Emile est suivi dans chaque étape, à travers des expériences qui attestent d’abord le souci de considérer « l’enfant dans l’enfant », au lieu de le sortir de son âge. Rousseau montre qu’il est possible d’éduquer un homme selon la nature et de quelle façon les vices et l’inégalité caractérisent désormais la condition humaine : double enjeu qui constitue sa « théorie de l’homme ». La richesse incomparable de ce maître-livre tient aussi aux tensions qui le parcourent. Rousseau refuse le péché originel mais il doit rendre raison du mal et de la souffrance que ce dogme interdisait d’ignorer; il critique les philosophes de son temps mais il pousse à ses limites leur méthode empiriste; il proclame: «je hais les livres», mais il fournit le panorama le plus juste et le plus instruit de la culture du XVIIIe siècle, en face de l’Encyclopédie et, pour partie, contre elle. Parus ensemble, Emile et le Contrat social furent condamnés à Paris puis à Genève: la force du traité d’éducation n’échappa pas aux censeurs, même si Rousseau prétendait ne livrer que « les rêveries d’un visionnaire ». Car la forme même de la fiction arrache l’ouvrage aux circonstances : pas plus que ses lecteurs des Lumières, nous ne sommes à l’abri de ses leçons.

—> Emile ou de l’éducation chez Amazon en livre de poche

 

Discours sur les sciences et les arts

1050 May

En 1749, l’Académie de Dijon met au concours la question suivante : Si le rétablissement des sciences et des arts a contribué à épurer les mœurs. Alors qu’il va rendre visite à Diderot prisonnier à Vincennes, Rousseau feuillette le Mercure de France qui publie la question :  » Si jamais quelque chose a ressemblé à une inspiration subite, écrira-t-il plus tard, c’est le mouvement qui se fit en moi à cette lecture ; tout à coup, je me sens l’esprit ébloui de mille lumières ; des foules d’idées vives s’y présentèrent à la fois avec une force et une confusion qui me jeta dans un trouble inexprimable.  » À la question posée, il répond par la négative et l’Académie couronne son Discours qui connaît un succès foudroyant. Voilà Rousseau célèbre – et aussi attaqué. Mais Voltaire a beau dire que  » Jean-Jacques n’est qu’un malheureux charlatan qui, ayant volé une petite bouteille d’élixir, l’a répandu dans un tonneau de vinaigre « , une force insoupçonnée et sincèrement rebelle apparaît dans ce Premier Discours, une pensée novatrice qui sonne juste et résiste aux sarcasmes. Et la lumière que Rousseau jette sur l’homme et sur le lien social va contribuer à remettre en cause une certaine idée du progrès.

—> Discours sur les sciences et les arts chez Amazon en livre de poche

 

La Nouvelle Héloïse

1051 May

Un jeune précepteur, Saint-Preux, tombe amoureux de son élève, mais leur passion est rapidement contrariée par le père de Julie, qui impose à sa fille d’épouser M. de Wolmar. D’abord désespéré au point de songer au suicide, Saint-Preux voyage, puis revient bien plus tard à Clarens, sur les bords du Léman, auprès de M. et Mme de Wolmar et de leurs enfants dont il devient le précepteur. Comme celui de Julie, son amour passé semble dominé – mais il va resurgir.

Dès sa publication en 1761, La Nouvelle Héloïse rencontre un immense succès – et c’est une œuvre inaugurale. Si bien des sujets abordés par les personnages donnent à ce roman épistolaire une tonalité philosophique, c’est également le récit d’un certain bonheur familial, d’une vie harmonieuse et tranquille dont Julie est le centre. Mais c’est surtout un grand roman d’amour où des êtres de papier vibrent comme s’ils étaient de chair, et où la passion sensuelle de Julie et de Saint-Preux s’avère dévastatrice : leur histoire est aussi celle de la fragilité des âmes fortes.

—> La Nouvelle Héloïse chez Amazon en livre de poche

 

Profession de foi du vicaire savoyard

1052 May

La Profession de loi du vicaire savoyard, que Rousseau a insérée au coeur du livre IV de l’Emile, est le principal texte qui, dans l’ensemble de son oeuvre, aborde la question de Dieu et de la religion. Elle fut aussi capable de dresser contre elle la quasi-totalité de ce que l’époque comptait de penseurs et d’hommes d’Eglise : d’Holbach à Voltaire, en passant par l’archevêque de Paris et les ministres réformés de Genève, tous se scandalisèrent de cette Profession de fini qui valut à l’Emile d’être interdit. Critiquant les religions révélées et refusant toute autorité aux Eglises. Rousseau en appelle à la religion naturelle, croyance raisonnable et raisonnée que chacun peut découvrir dans l’intimité de son coeur.

—> Profession de foi du vicaire savoyard chez Amazon en livre de poche

 

Lettre à d’Alembert

1053 May

La Lettre à d’Alembert est une réponse à l’article  » Genève  » paru dans l’Encyclopédie en 1757. D’Alembert y exprime le souhait qu’on établisse un théâtre à Genève et qu’on mette fin à la polémique menée par les théologiens contre la comédie. Un théâtre à Genève, ce serait en somme la confirmation, aux yeux de l’Europe entière, qu’un théâtre moral est possible. Mais, pour Rousseau, le théâtre, qui cherche avant tout à flatter les passions du public, ne saurait éduquer ce dernier sans le perdre. Quant au talent des comédiens, il n’est autre que « l’art de se contrefaire, de revêtir un autre caractère que le sien, de paraître différent de ce qu’on est, de se passionner de sang froid, de dire autre chose que ce qu’on pense aussi naturellement que si l’on le pensait réellement et d’oublier enfin sa propre place à force de prendre celle d’autrui « 

—> Lettre à d’Alembert chez Amazon en livre de poche

 

La Pléïade

1054 May

—> Jean Jacques Rousseau dans la Pléïade

 

 

Laisser un commentaire