custom-header

Pierre Bayle

Pierre Bayle

 

191 Apr

 

 Les livres de Pierre Bayle chez Amazon

 

Pensées diverses sur la comète

 

192 Apr

Pour qui cherche des signes, le passage d’une comète est une aubaine, quand bien même elle présagerait des malheurs… Mais comment le Dieu des chrétiens aurait-il permis que les hommes se fourvoient dans des superstitions ? Ces croyances ridicules ne seraient-elles pas plutôt entretenues par les princes et les clercs ? Ainsi s’interroge Pierre Bayle, jeune philosophe dont l’érudition et la virtuosité dialectique sont mises au service d’une implacable démonstration. En taxant le catholicisme de superstition et d’idolâtrie, il semble reprendre le discours protestant contre le « papisme ». Mais il le fait de manière originale : sa critique de la superstition pulvérise les habitudes de la controverse religieuse et englobe toutes les croyances. Ces Pensées diverses sont aussi une brillante analyse des fondements de la morale – ne peut-on être moral sans croire en Dieu ? les hommes agissent-ils vraiment selon leurs principes ? -, et une réflexion critique sur les religions, l’athéisme ou encore la manipulation des croyances par les politiques. Célébré par Diderot, qui s’inspirera de son Dictionnaire historique et critique pour l’Encyclopédie, comme par Voltaire, qui lui emprunte bien des idées « éclairées », Bayle est le plus illustre précurseur des Lumières françaises.

 

—> Pensées diverses sur la comète sur Amazon en livre de poche

 

Pensées sur l’athéisme

 

193 Apr

 

Peut-on fonder une morale indépendante de la religion ? Cette dernière est-elle nécessaire au maintien de la société ? En est-elle, au contraire, l’ennemie ? Comment penser le problème du mal ? Telles sont les questions que pose Bayle au fil de quatre ouvrages polémiques, dans lesquels la réflexion sur l’athéisme est liée à une enquête sur la superstition, les rapports entre société et religion, les ressorts de l’esprit humain. Protestant et libre-penseur, Bayle écrit dans un contexte de radicalisation religieuse. L’indépendance d’esprit du philosophe n’en est que plus admirable, au service du seul principe qui l’anime : le goût de la vérité, quoi qu’il en coûte. Prenant le contre-pied du préjugé qui associe l’athéisme à l’absurdité et à l’immoralité, Bayle y substitue le constat de l’irrationalité de la foi et des dangers du culte \; de sa vigoureuse entreprise critique se dégage une morale rationnelle et purement laïque. Dans la pensée paradoxale de ce premier homme des Lumières, dans son refus du dogmatisme, l’ironie cinglante de sa plume, la vigueur de son engagement, nous trouvons le précieux auxiliaire de nos propres préoccupations.

 

—> Pensées sur l’athéisme sur Amazon en livre de poche

 

 

 

Laisser un commentaire