custom-header

Robert Louis Stevenson

Robert Louis Stevenson

1241 May

 

 

Les livres de Robert Louis Stevenson chez Amazon

 

L’ïle au trésor

1242 May

Le succès considérable d’un livre qui, a priori, n’était pas destiné aux enfants, lui a causé beaucoup de tort, et ses lecteurs adultes se font sans doute plus rares aujourd’hui. Pourtant, à l’image de Robinson Crusoé ou de Moby DickL’Île au trésor constitue bel et bien un pilier essentiel de notre littérature. Ce récit investit un mythe, lui donne chair et couleurs, et l’inscrit dans notre imaginaire de façon irréversible. Délaissant les clichés, Stevenson crée une atmosphère de cauchemar, fait revivre des pirates sanguinaires, plus vrais que nature, qui s’entre-déchirent sur une île pestilentielle brûlée par le soleil, battue par le ressac. La mer, il la décrit peu, et ne s’embarrasse guère de métaphores : mais elle nous pénètre de son sel, de sa houle, de son vacarme. Sans aucun effet de style, il charge son encre d’iode et de sang, déroule son fil narratif avec un mélange unique de tension et de fragilité sereine. Et nous lègue un chef-d’oeuvre universel, en toute simplicité.

—> L’île au trésor chez Amazon en livre de poche

 

Voyage avec un âne dans las Cevennes

1243 May

Du Monestier, près du Puy, jusqu’à Saint-Jena-du-Gard, aux alentours d’Alès, Robert Louis Stevenson emprunte les chemins de traverse pour tenter de trouver un dérivatif à la tristesse qui l’a envahi après le départ de Fanny, la femme aimée. Entre le 22 septembre et le 4 octobre 1878, en compagnie de Modestine, l’ânesse achetée au départ, il fuit les routes fréquentées, trop directes et trop rapides. La lenteur du trajet lui convient, elle lui permet de s’incorporer aux lieux et de restituer les tonalités changeantes de l’automne dans les Cévennes. Que le lecteur soit assis dans un confortable fauteuil ou engagé sur le G.R. dans les pas de Stevenson, ce récit précis et admiratif devant les beautés de la nature offre un point de vue original et poétique sur les paysages traversés.

—> Voyage avec un ane dans les Cévennes chez Amazon en livre de poche

 

En canoë sur les rivières du Nord

1244 May

Il nous fait suivre son périple à travers le Nord , d’ Anvers à Châtillon-sur-Loire sur les rivières et canaux. Deux canoës, des amis, des paysages typiques, la pluie, le vent et les jours de grand soleil, des rencontres, des soucis, des rêveries philosophiques ,tout ce qui a fait de ce voyage une aventure à conter, à raconter. En lisant ce livre on a envie d’aller voir , d’aller observer, d’aller revivre certaines des étapes de Stevenson. Mais cette nature du XIXè siècle n’est plus et ne pourra plus nous enchanter comme lui, alors lisons ces belles pages à la gloire de notre belle région encore si verdoyante, si accueillante et si vivante au grès de ses canaux .

—> En canoë sur les rivières du nord chez Amazon en livre de poche

 

L’étrange cas du docteur Jekyll et de Mr Hyde

1245 May

La première version de Dr. Jekyll et Mr. Hyde terrifia son propre auteur (et son épouse, surtout). Plus long, sans doute, et partiellement autocensuré, écrit en un seul jet et sur trois jours, le texte définitif conserve néanmoins toute la force du rêve qui l’a suscité. Dédoublement de la personnalité, retour du refoulé, instinct de mort, la psychanalyse était encore dans les limbes quand ce fils de clergyman écossais, en 1885, explorait les profondeurs du psychisme avec une audace inouïe. Car il en fallait de l’audace, à cette époque de puritanisme triomphant, pour disséquer ainsi nos pulsions les plus obscures. Érigé au statut de mythe, maintes fois porté à l’écran, simplifié et trahi, Dr. Jekyll exige une relecture attentive : alors se découvre une oeuvre rigoureuse et inspirée, d’une richesse de pensée et d’une modernité absolues.

—> L’étrange cas du docteur Jekyll et de Mr Hyde chez Amazon en livre de poche

 

 

Le Maître de Ballantrae

1246 May

En 1745, l’Ecosse se déchire entre les partisans du prince Charles, déchu du trône d’Angleterre, et ceux du roi George, qui lui a succédé. Déchi­rement d’un pays, mais aussi d’une famille : celle des Durie, dont le fils aîné, James, s’engage contre l’avis de tous aux côtés du prince Charles, qui sera défait en 1746. Disgracié et spolié de ses biens, James le libertin en rend injustement responsable son vertueux cadet, Henry. Commence alors une lutte fratricide implacable, qui entraînera le lecteur aux quatre coins du monde en un duel terrible entre le bien et le mal. Stevenson y dévoile avec un art consommé toute la complexité et l’ambiguïté de ses personnages.

—> Le Maître de Ballantrae chez Amazon en livre de poche

 

Devenir écrivain

1247 May

Ces trois essais de Stevenson, tirés du recueil Memories and portraits, mettent en relief les expériences d’un écrivain en herbe, dont ils révèlent la finesse d’observation.Le premier essai, Etranger chez soi, est une réflexion sur ce qui forge l’identité de chacun, ce qui le distingue d’un autre (culture héritée, géographique, linguistique, etc.). On y sent l’amour de son Ecosse natale. Le second, Un magazine universitaire, retrace l’échec que connaît le magazine littéraire qu’il a monté avec deux amis ; il y expose l’application avec laquelle il s’astreint à imiter les grands auteurs. un exercice autrement plus fructueux à long terme.Enfin, Le tempérament canin compare les moeurs des chiens et des humains, montrant qu’à trop vouloir plaire, on abdique son indépendance devant celui à qui on veut plaire. Usant d’un style piquant et concis à la fois, maniant volontiers le paradoxe, Stevenson, dont la vie est à la hauteur de la stature d’écrivain, nous invite ici à suivre le fil de ses souvenirs toujours vifs.

—> Devenir écrivain chez Amazon en livre de poche

 

Apologie des oisifs

1248 May

A côté de ses romans, Stevenson est l’auteur de nombreux essais, considérés comme des chefs-d’œuvre par Borges ou Nabokov. Sa virtuosité, son humour, son ton paradoxal, sa façon d’aborder les questions les plus profondes à travers les détails les plus prosaïques l’inscrivent dans la grande tradition des essayistes anglo-saxons. On se persuadera à la lecture de ces textes jubilatoires, où défile une galerie d’excentriques anglais de la plus belle eau que la paresse et la conversation – au même titre que l’assassinat – méritent de figurer parmi les beaux-arts. Non pas la simple reprise du volume précédent mais une édition augmentée d’un autre long essai dans une traduction inédite, consacré à la causerie, et qui prolonge avec bonheur les réflexions de Stevenson sur l’oisiveté.

—> Une apologie des oisifs, suivi de « causerie et causeurs » chez Amazon en livre de poche

 

La flèche noire

1249 May

Vers 1460, la guerre des Deux-Roses (Lancastre contre York) ravage l’Angleterre. Dans la forêt de Tunstall – que hantent un bossu énergique, un faux lépreux masqué et un hors-la-loi surnommé «la Flèche noire» -, le jeune orphelin Dick Shelton cherche la vérité. Et trouve l’amour. Dans un décor à la Robin des Bois, une histoire de cape et d’épée et de mystère contée sur le ton tragique et tendre de David Balfour.

—> La Flèche noire chez Amazon en livre de poche

 

Le trafiquant d’épaves

 1250 May

Taiohae, archipel des Marquises. Le jeune Loudon Dodd, en dépit d’une famille bourgeoise lui rêvant une carrière de boursicoteur,  s’émancipe finalement et découvre les avantages du métier d’armateur. Appelé par Jim Pinkerton dans le grand port de San Francisco puis initié à des affaires pour le moins hasardeuses, le jeune aventurier s’approprie, pour la revendre, la cargaison d’un navire échoué aux abords d’une île. L’équipage, hagard, lui apprend alors qu’au lieu d’inoffensifs sacs de riz, c’est bel et bien de l’opium en quantité astronomique que transportait le bateau.

 —> Le Trafiquant d’épaves chez Amazon

 

Les aventures de David Balfour

1251 May

Dans la première partie, Enlevé !, le jeune David Balfour se retrouve orphelin et manque de se faire assassiner par son oncle, propriétaire du domaine de Shaws, en Écosse. Séquestré par les pirates, Balfour rencontre Alan Breck qui transporte des fonds à des chefs écossais exilés en France. Breck, orgueilleux fuyard qui se prétend  » fils de roi « , aide David à s’évader. Au terme de l’aventure, David découvre enfin la vérité. Il est le véritable propriétaire du domaine de Shaws. Avec l’aide de son ami, il démasque son oncle et prend possession de ses terres. Dans Catriona, écrit quelques années plus tard, Balfour tente d’obtenir la réhabilitation de Breck le proscrit : notre héros parcourt à nouveau la lande, de fuites éperdues en rendez-vous secrets. Quête inspirée par l’amitié et la fidélité, David Balfour était le roman préféré de Stevenson.

—> Les Aventures de David Balfour chez Amazon en livre de poche

 

Essai sur l’art de la fiction

1252 May

« Les remarques les plus intelligentes jamais écrites sur la littérature », soutenait Nabokov. « Je crois qu’on n’a jamais rien écrit de plus beau et de plus profond », s’émerveillait le philosophe William James. « Quant à moi, je place au-dessus de tout, un chapitre sur les rêves », répétait Borges. Et l’on montrerait aisément que les thèses développées par le grand écrivain argentin dans ses fameux textes des années 1940 sur la fiction viennent directement de ces Essays on the Art of Writing… Stevenson essayiste ? Théoricien de la littérature ? La France, curieusement, l’avait jusqu’ici ignoré. Et pourtant, L’Île au trésor fut bien publié, aussi, comme un manifeste littéraire, encadré, prolongé par une série de textes qui constituent la réflexion la plus novatrice de l’époque sur l’art du roman. La presse unanime a salué l’édition française de ces Essais (sans équivalent, d’ailleurs, en langue anglaise) comme un événement : le seul ensemble théorique d’envergure jamais écrit sur la littérature d’aventures -– et, au-delà, sur ce « frisson aventureux » où Stevenson voyait l’essence même de la fiction.

—> Essais sur l’art de la fiction chez Amazon

 

Fables

1253 May

Commencé en 1874 et achevé seulement en 1888, à Vailima en Polynésie, ce livre de fables est l’un des textes les plus accomplis de Stevenson. Dans L’Auteur et autres textes (Gallimard), Borges avait écrit ce commentaire éloquent :  » J’aime les sabliers, les planisphères, la typographie du XVIIIe siècle, le goût du café et la prose de Stevenson. « 

—> Fables chez Amazon en livre de poche

 

La Chaussée des Merry Men

1254 May

Terribles brisants aux abords de l’île d’Aros, les Merry Men sont un piège redoutable pour les navires en perdition. On raconte qu’un vaisseau de l’Invincible Armada s’est échoué sur ces récifs. Charlie, un jeune Écossais en vacances, décide de retrouver l’épave de l’Espirito Santo et son trésor englouti…

—> La Chaussée des Merry Men chez Amazon en livre de poche

 

Charles d’Orléans

1255 May

Charles d’Orléans (1391-1465) fut un des premiers « captifs amoureux » qui aient hanté la littérature française, et l’aient émue de leurs plaintes. Né duc, neveu de roi, il eut à venger l’assassinat de son père, perpétré par Jean sans Peur. Ce délicat adolescent, poète-né, enterra la première partie de sa vie dans les combats de cette noire époque. En 1415, lors de la défaite d’Azincourt, il est fait prisonnier. Il passe vingt-cinq ans de sa vie dans les geôles anglaises ; là, il sombre dans la poésie comme d’autres dans l’alcool, confiant au parchemin ses amours mortes, sa liberté perdue, son pays déchiré. De retour à Blois, devenu sage, il s’abandonne à la contemplation du monde, dans une des poésies les plus exquises qui aient jamais été écrites.Cette courte étude en dit autant sur l’homme Charles que sur cette civilisation finissante, qui, comme une chenille, allait se métamorphoser en un papillon insouciant : la Renaissance.

—> Charles d’Orléans chez Amazon

 

Le club du suicide

1256 May

Toujours en quête d’aventures extravagantes, le prince Florizel et son compagnon, le colonel Geraldine, rencontrent un soir un étrange jeune homme qui les convie à une soirée du Club du suicide. Les deux amis découvrent avec horreur et fascination un diabolique jeu de cartes où le seul gain est la mort… Une histoire aussi inquiétante qu’ironique par l’auteur de L’étrange cas du Dr Jekyll et M. Hyde.

—> Le Club du suicide chez Amazon en livre de poche

 

A travers l’Ecosse

1257 May

Quel bonheur que de voyager en compagnie de Robert Louis Stevenson sur les routes de son Ecosse natale.Nostalgie, rêve et poésie.

—> A travers l’Ecosse chez Amazon en livre de poche

 

Intégrale des nouvelles – Tome 1

1258 May

Stevenson est aujourd’hui considéré (aux côtés d’Edgar Poe et de Henry James) comme l’un des plus grands auteurs de nouvelles de langue anglaise. L’Intégrale de ce corpus considérable (près de 1500 pages – ici en deux volumes) n’avait jamais été rassemblé en français à ce jour. Une première due à la passion et à l’érudition de Michel Le Bris, spécialiste mondialement reconnu de l’écrivain.

—> Robert Louis Stevenson. Intégrale des Nouvelles, tome 1 chez Amazon en livre de poche

 

Intégrale des nouvelles – Tome 2

1259 May 

—> Robert Louis Stevenson. Intégrale des Nouvelles, tome 2 chez Amazon en livre de poche

 

L’île au trésor et autres récits

1260 May

Voici enfin réunis les cinq chefs-d’oeuvre qui consacrent Robert Louis Stevenson (1850-1894) comme le maître du récit d’aventures. Celui dont devaient se réclamer des écrivains aussi prestigieux et divers que Kipling, Conan Doyle, Rider Haggard, Jack London, Marcel Schwob, Joseph Conrad, Henry James, G.K. Chesterton, Alain-Fournier, Georges Simenon, Pierre Mac Orlan… Trésors, mutineries, naufrages, fuites, potences, squelettes grimaçants, sorciers insulaires, lutins en bouteilles, cadavres fugueurs jouant à cache-cache, explorateurs imprudents des gouffres obscurs de l’inconscient que la psychanalyse n’avait pas encore décelés… Stevenson a su créer des personnages éternels, aussi inoubliables que les ogres de Perrault, Barbe-Bleue ou le Petit Poucet. De l’île au trésor surgissent Pew l’aveugle qui tâte la route de son bâton avant de commander l’assaut, John Silver, l’égorgeur unijambiste, camouflé en cuisinier doucereux, son perroquet sur l’épaule. Ils succombent, vaincus par le Petit Poucet – Jim Hawkins. David Balfour lui ressemble comme un frère, même si les aventures ne se déroulent plus aux Antilles, mais sur les rives d’une Écosse infestée de pirates et de conspirateurs. Pirates et adolescents courageux, sorciers des îles polynésiennes, cadavres en fuite, sans oublier l’horrible Mr Hyde évadé des enfers de la conscience, tous se rejoignent pour entraîner le lecteur dans un univers fabuleux où tout peut arriver… sauf l’ennui !

—> L’île au trésor et autres récits chez Amazon

 

Le prisonnier d’Edimbourg et autres récits

1261 May

A travers les deux nouvelles et les quatre romans réunis dans ce volume se déploie un Robert Louis Stevenson (1850-1894) méconnu, dont Borges affirmait qu’il lui avait procuré ses plus grands plaisirs de lecture. Les Gais Lurons et Olalla sont de courts récits qui comptent parmi les joyaux de l’auteur, qui les considérait comme ses « premières réussites » en matière de fiction. Le Trafiquant d’épaves et Le Creux de la vague ont été salués par Jack London comme des chefs-d’oeuvre. Ils mettent en lumière un Stevenson s’éloignant à grands pas du modèle victorien pour entrer avec assurance dans le roman moderne. Henmiston le juge pendeur et Saint-Yves ou le Prisonnier d’Edimbourg– qui était devenu inaccessible au lecteur français, présentent une importance majeure pour la compréhension de son oeuvre. Hermiston nous montre un styliste plus proche de Melville ou de Kafka que des maîtres du récit d’aventures, tandis que Saint-Yves exprime une profonde nostalgie pour son Ecosse natale. Ce recueil se complète enfin d’un précieux document littéraire, resté depuis toujours inédit dans notre langue: le portrait intime de l’écrivain par son beau-fils et collaborateur Lloyd Osbourne.

—> Le prisonnier d’Edimbourg : Et autres récits chez Amazon 

 

La Pléiade

1262 May

—> Robert Louis Stevenson dans la Pléiade

 

 Sur les pas de Stevenson

2602

 Pour tous Si notre enfance a été captivée par L’ILE AU TRESOR et notre adolescence fascinée par DR JEKYLL ET MISTER HYDE , nous aimerons partir sur les routes avec Robert Louis Stevenson écrivain et poète écossais du XIXe siècle. Des canaux du Nord de la france aux mers du Sud en passant par les Cévennes et la Californie Jean HUMENRY, saisi par les qualités et l’humanité de l’écrivain, vient nous faire partager par des chansons, des ambiances, des textes, la vie extraordinaire de ce grand voyageur dans un CD et un livre présentant une riche iconographie et des aquarelles originales de Claude LAROSA.

—> Sur les pas de Robert Louis Stevenson

Laisser un commentaire