custom-header

Sigmund Freud

Sigmund Freud

445 Apr

 

 Les livres de Sigmund Freud chez Amazon

 

 

Cinq leçons sur la psychanalyse

 

446 Apr

 

Les deux textes composant cet ouvrage constituent une présentation de la psychanalyse qui s’adresse d’abord aux non-spécialistes. Cinq leçons sur la psychanalyse, premier livre de Freud publié en langue française, sont les conférences qu’il prononça en 1909 lors de son voyage aux Etats-Unis, où la psychanalyse était encore largement ignorée. On y trouve un récit simple et vivant des origines de la psychanalyse,  » inventée  » par l’hystérique Anna O., mais aussi une introduction aux problèmes centraux : la sexualité infantile, l’interprétation des rêves, le complexe d’Oedipe. Freud conclut sur la nature des névroses et le refuge dans la maladie. Dans Contribution à l’histoire du mouvement psychanalytique (1914), Freud retrace les débuts difficiles de la psychanalyse et les résistances qu’elle rencontra. II précise sa réflexion sur certains points litigieux, liés principalement au concept de  » libido « .

 

—> Cinq leçons sur la psychanalyse : Suivi de Contribution à l’histoire du mouvement psychanalytique chez Amazon en livre de poche

 

Psychologie de la vie amoureuse

 

447 Apr

 

Pourquoi certains hommes ne sont-ils excités que par des femmes déjà « prises » et ayant « une réputation sexuelle sulfureuse » ? Comment expliquer l’impuissance masculine ? Quel est l’enjeu symbolique du premier rapport sexuel ? Entre 1910 et 1918, Freud publia trois textes : « Un type particulier de choix d’objet chez l’homme » (1910), « Du rabaissement le plus commun de la vie amoureuse » (1912) et « Le tabou de la virginité » (1918), qu’il finit par regrouper sous l’appellation de « Contributions à la psychologie de la vie amoureuse ». Ces textes éclairent plusieurs aspects fondamentaux de notre sexualité : la jalousie, les fantasmes sexuels, la peur inconsciente que la sexualité féminine suscite chez les hommes, le rôle de la tendresse et de la sensualité, l’hostilité de certaines femmes envers les hommes, ou encore le complexe d’oedipe, qui apparaît ici pour la première fois sous la plume de Freud.

 

—> Psychologie de la vie amoureuse chez Amazon en livre de poche

 

Le Moi et le ça

 

448 Apr

 

Publié en 1923, Le Moi et le Ça est un texte capital qui reçut un accueil enthousiaste de la part de la communauté psychanalytique. S’appuyant sur Le Livre du Ça que Georg Groddeck venait de faire paraître, Freud y prolonge les idées développées dans Au-delà du principe de plaisir (PBP n° 761 ), puis dans Psychologie des foules et analyse du moi (disponible dans Essais de psychanalyse, PBP n° 15). Ayant distingué et défini les trois instances qui vont révolutionner la théorie psychanalytique : le moi, le ça et le surmoi, il expose la forme « complète » du complexe d’oedipe, revient sur la bisexualité de chaque individu, teste la validité de l’hypothèse de la pulsion de mort qu’il avait abordée en 1920, s’intéresse au sentiment de culpabilité et aux formes de dépendance du moi.

 

—> Le Moi et le ça chez Amazon en livre de poche

 

Psychopathologie de la vie quotidienne

 

449 Apr

 

Oublier un nom, casser un bibelot familier, se tromper de clefs, commettre un lapsus, tous ces petits accidents ordinaires doivent s’interpréter comme des manifestations de l’inconscient. En effet celui-ci travaille sans cesse, infatigablement. Freud a montré comment le rêvé était la voie royale d’accès à l’inconscient. Il dessine dans cet ouvrage de 1901 d’autres chemins vers cette part qui échappe à notre contrôle et qui, par ses manifestations, traduit nos désirs.

 

—> Psychopathologie de la vie quotidienne chez Amazon en livre de poche

 

L’interprétation du rêve

 

450 Apr

 

—> L’interprétation du rêve chez Amazon

 

Introduction à la psychanalyse

 

451 Apr

 

L’orgueil humain a reçu trois grands démentis, souligne Freud dans l’Introduction à la psychanalyse : Copernic a montré que la terre n’était pas au centre de l’univers, Darwin que l’homme était un animal parmi d’autres et maintenant la psychanalyse fait apparaître que le moi » » n’est pas maître chez lui. Une affirmation que la psychanalyse fonde par la prise en compte de phénomènes (rêve, lapsus, symptômes) et par le recours à certains concepts (inconscient, préconscient). La pensée de Freud n’a rien d’ineffable : elle peut se transmettre. Telle est la visée de cette série de conférences (1915-1917), où Freud fait preuve de son talent à exposer ses idées. Rien d’obscur ou de désincarné, mais le mouvement de la psychanalyse où apparaissent tous les problèmes majeurs qu’elle aborde (interprétation des rêves ou théorie de la névrose) ainsi que les notions qu’elle a forgées (libido, transfert). Nous sommes ainsi guidés au coeur de la révolution psychanalytique, aussi bouleversante que celle de Copernic.

 

—> Introduction à la psychanalyse chez Amazon en livre de poche

 

Deuil et mélancolie

 

452 Apr

 

Au moment où la Première Guerre mondiale et ses millions de morts ne permet plus de pratiquer des rituels collectifs de deuil, Freud, dont les fils ont participé au conflit armé, choisit de s’intéresser au deuil personnel. Que se passe-t-il quand nous sommes confrontés à la perte d’un être aimé ou à celle d’un idéal ? Pourquoi certaines personnes réagissent-elles par le deuil, qui sera dépassé au bout de quelque temps, alors que d’autres sombrent dans la dépression ? Ce court essai de 1917 est sans doute le texte de Freud le plus cité : il n’est pas possible aujourd’hui de parler du deuil ou de la dépression sans s’y référer. Son public potentiel est très large. Il concerne bien entendu les psychanalystes et les psychiatres, mais aussi les enseignants et les étudiants comme ce fut le cas, par exemple, de La mère suffisamment bonne de Winnicott (PBP nº 595), et plus globalement les non-spécialistes au même titre que Deuil et dépression de Melanie Klein (PBP nº 486). En annexe de la présente traduction, qui est inédite, on trouvera l’article de Karl Abraham auquel Freud renvoie à plusieurs reprises. Avec Deuil et mélancolie de Freud, qui vient s’ajouter à Deuil et dépression de Melanie Klein et Manie et mélancolie de Karl Abraham (PBP nº 772), la PBP propose désormais sur cette question les trois textes fondamentaux de la psychanalyse.

 

—> Deuil et mélancolie chez Amazon en livre de poche

 

Sur le rêve

 

453 Apr

 

En 1901, Freud publie Sur le rêve, un  » résumé » de L’Interprétation du rêve, paru un an plus tôt. Et il y accomplit un tour de force: exposer de façon alerte, claire et concise les concepts ayant une valeur opératoire pour l’élucidation des rêves, qu’il illustre par de nombreux exemples. Il traite successivement: la question immémoriale du sens de la vie onirique; celle, alors toute récente, de la méthode psychanalytique et de ses résultats ; un exemple inédit de mise en oeuvre de cette méthode; le contenu manifeste et les pensées latentes du rêve; le travail du rêve (condensation, déplacement) et ses procédures de transposition d’un mode d’expression clans un autre; la déformation qui en résulte, due à l’accomplissement voilé du dormeur; le refoulement et le compromis passé à la faveur du sommeil entre les intentions d’une instance psychique et les exigences d’une autre; l’oubli du rêve, quand la censure recouvre sa pleine vigueur à l’état vigile; les cas limites où le rêve ne peut plus remplir sa fonction de gardien et libère l’angoisse en provoquant le réveil; le traitement des stimuli exogènes susceptibles d’influencer le contenu onirique; enfin, le problème des désirs érotiques que découvre l’analyse dans la plupart des rêves des adultes.

 

—> Sur le rêve chez Amazon en livre de poche

 

Trois mécanismes de défense

 

454 Apr

 

Notre bien-être psychique repose sur les défenses inconscientes que nous opposons aux agressions extérieures. Les plus fréquentes sont le refoulement, le clivage et la dénégation. En trois courts essais, Freud explique comment nous sommes capables de refouler dans l’inconscient certaines pulsions, d’isoler de la conscience ce qui nous traumatise, ou encore de rejeter en la niant une réalité insupportable.

 

—> Trois mécanismes de défense chez Amazon en livre de poche

 

Trois essais sur la théorie sexuelle

 

455 Apr

 

Les Trois essais étaient considérés par J. Strachey comme l’ oeuvre la plus importante et la plus originale de Freud exception faite de L’interprétation du rêve. Le 11 octobre 1899, alors que L’interprétation du rêve est sur le point de paraître, Freud écrit à Fliess : « Une théorie sexuelle devrait succéder très prochainement au livre des rêves . » Nouvelle lettre le 26 janvier 1900 : « Pour la théorie sexuelle, on collecte et on attend que le matériel amassé puisse être embrasé par une étincelle. » Pourtant, remarque ici Strachey, « l’étincelle fut longue à venir ». Cinq ans vont s’écouler pendant lesquels Freud ne publie comme oeuvres importantes que Du rêve et Sur la psychopathologie de la vie quotidienne.
Ernest Jones a rappelé la réprobation que suscita dans le public l’affirmation de l’existence d’une sexualité infantile. « Comment pardonner cette attaque contre l’innocence de l’enfance ? »

 

—> Trois essais sur la théorie sexuelle chez Amazon en livre de poche

 

Pulsions et destins des pulsions

 

456 Apr

 

La pulsion, dira Jacques Lacan en 1964, est l’un des quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse. Sa théorie, formulée en 1915 par Freud dans « Pulsions et destins des pulsions », fait le pont entre Pour introduire le narcissisme (1914) où la libido est définie et Au-delà du principe de plaisir (1920) où apparaît la pulsion de mort. Freud y étudie « le devenir des pulsions sexuelles » et aborde les thèmes de l’amour et de la haine, du sadisme et du masochisme, du voyeurisme et de l’exhibitionnisme, du refoulement et de la sublimation.
Sans ce texte de Freud, il n’est pas possible de comprendre Melanie Klein ou Jacques Lacan. C’est dire son importance. Mais en dehors de sa portée théorique, il éclaire notre époque, où l’irrationnel, l’animalité, les émotions sont devenues en tous domaines, même sexuels, des repères pour gouverner sa vie.

 

—> Pulsions et destins des pulsions chez Amazon en livre de poche

 

Cinq psychanalyses

 

457 Apr

 

Cest à linitiative de Freud que ces cinq histoires de cas ont été publiées en commun », rappelle Jean Laplanche dans une préface inédite à cette nouvelle édition. « La tradition psychanalytique a maintenu sous son titre et dans son unité cet ensemble de cas, quelle que soit la particularité de chacune de ses pièces et ceci non sans raison : il sagit dun recueil dans lequel, depuis des décennies, les lecteurs vont puiser une inspiration qui ne se tarit pas, quaucun psychanalyste ne peut se permettre dignorer mais se doit de discuter et éventuellement de compléter.

 

—> Cinq psychanalyses chez Amazon en livre de poche

 

Mémoire, souvenirs, oublis

 

458 Apr

 

Les troubles de la mémoire ont toujours préoccupé Freud, et ce, avant même la découverte de l’inconscient. Pratiquement toute son oeuvre s’en fait l’écho, mais nulle part aussi clairement que dans les textes réunis ici: la première des Cinq leçons sur la psychanalyse, qui raconte comment, dès l’origine, Freud et Breuer se sont interrogés au sujet des troubles mnésiques qu’ils constataient chez les patients hystériques; et plusieurs chapitres de Psychopathologie de la vie quotidienne qui, des différentes sortes d’oubli aux fameux souvenirs-écrans, nous rappellent qu’un trouble de la mémoire peut se produire chez une personne saine et n’implique pas forcément une altération du cerveau.

 

—> Mémoire, souvenirs, oublis chez Amazon en livre de poche

 

Totem et tabou

 

459 Apr

 

Quelle est l’origine de la société humaine et de ses lois ? En entreprenant de répondre à cette question radicale, Freud, dans Totem et Tabou, paru en 1913, ne fait oeuvre ni d’historien, ni d’anthropologue ; il renoue à sa façon avec la logique du mythe qui, à travers le récit naïf d’un temps originaire, met en scène les fantasmes inconscients de l’âme collective.

Le point culminant de l’ouvrage est l’hypothèse du meurtre du père primitif. À l’époque archaïque, les hommes vivaient en petites hordes, chacune gouvernée par un mâle vigoureux, possédant toutes les femmes du groupe. Il vint un jour où les fils se rebellèrent contre ce despotisme sexuel, tuèrent le père et le dévorèrent. De ce meurtre fondateur naquirent la culpabilité, le totem et les tabous, la loi.

Freud sait ce que ce récit doit à ses propres fantasmes ; mais la valeur de cette rêverie, très documentée scientifiquement, tient à ce qu’elle révèle de la structure de l’imaginaire social. La preuve de la pertinence de l’hypothèse freudienne ne réside-t-elle pas dans la séduction qu’elle continue d’exercer aujourd’hui encore ?

 

—> Totem et tabou chez Amazon en livre de poche

 

Correspondance 1904 – 1938

 

460 Apr

 

Riche de près de 300 lettres, la correspondance inédite entre Freud et la plus jeune de ses filles, Anna, est un document exceptionnel. Tout au long de cette chronique de la vie d’une famille viennoise pendant les premières décennies du XXe siècle, on découvre l’homme Freud travaillant à son œuvre et à sa pratique clinique et s’intéressant aux détails de la vie quotidienne. Mais c’est la psychanalyse qui scelle d’une manière singulière la relation entre le père et sa fille : « Je vois à présent, en te regardant, combien je suis vieux, car tu as exactement l’âge de la psychanalyse. Vous m’avez toutes deux causé des soucis, mais au fond j’attends quand même plus de joies de ta part que de la sienne », lui écrit-il à la fin de 1920. Cette comparaison montre à quel point, en ses commencements, la psychanalyse s’éprouve en famille et dans le cercle des initiés. Freud observe l’activité onirique de sa fille, une enfant tourmentée, avant de devenir à deux reprises, entre 1918 et 1924, son analyste. L’expérience est décisive. Anna s’implique dans l’International Psychoanalytical Association dès sa création, fréquente ses membres, se fait même courtiser par quelques élèves de son père. Mais, disciple fervente, elle se consacre à la thérapie des enfants et devient dans ce domaine la principale représentante de l’école viennoise face à sa grande rivale de l’école anglaise : Melanie Klein. Après l’exil de la famille en Grande-Bretagne en 1938, le conflit se poursuivra mais se soldera, en plein cœur de la Deuxième Guerre mondiale, par une entente cordiale entre les différents courants. Document historique précieux, cette correspondance, qui s’étend sur plus de trente ans, témoigne d’un moment essentiel de l’histoire de la psychanalyse, avec ses passions et sa formidable volonté de transformer la subjectivité humaine.

 

—> Correspondance 1904-1938 chez Amazon

 
 
Le mot d’esprit et sa relation à l’inconscient
 
 

461 Apr

 

Freud avait un faible pour les histoires de « marieurs » dont on trouvera plusieurs échantillons savoureux dans ce livre. C’est que le Witz – le mot ou le trait d’esprit – met en rapport des choses et des pensées hétérogènes : il les condense, il les combine ou, mieux, il les marie, le plus souvent dans une mésalliance qui déclenche le rire de l’auditeur et surprend même celui qui l’énonce. Le Witz réussi a la fulgurance de l’éclair.Le mot d’esprit est ici analysé, dans sa technique et dans ses visées, comme le furent, quelques années plus tôt, le rêve et les actes manqués. C’est qu’il est comme eux, aux yeux de Freud, une formation de l’inconscient plus qu’une production volontaire.Le mot d’esprit ou l’esprit des mots.

 

—> Le mot d’esprit et sa relation à l’inconscient chez Amazon en livre de poche

 
 
Inhibition, symptôme et angoisse
 
 

462 Apr

 

Publié en février 1926, Inhibition, symptôme et angoisse a été écrit au début de l’été 1925, avant d’être revu et corrigé en décembre : le déséquilibre du titre est un indice des difficultés rencontrées par Freud dans l’unification de son ouvrage. Inhibition, symptôme et angoisse est un texte sur l’angoisse, sur la théorie de l’angoisse ; le symptôme et surtout l’inhibition n’y occupent qu’une place réduite. Le recours aux « suppléments » lesquels remettent à chaque fois en cause la totalité ajoute à cette impression d’une insatisfaction au moins partielle devant les conclusions. Ce sentiment mitigé devant l’ouvrage, Freud le confie à Jones : Il contient plusieurs choses nouvelles et d’importance, annule et corrige de nombreuses conclusions antérieures, et de façon générale n’est pas bon. Sans doute faut-il faire dans ce jugement la part, courante chez Freud, de l’autodépréciation ; elle ne supprime cependant pas l’insatisfaction.

 

—> Inhibition, symptôme et angoisse chez Amazon en livre de poche

 
 
L’inquiétante étrangeté at autres essais
 
 

463 Apr

 

Sans avoir jamais élaboré de théorie esthétique, Freud n’a cessé d’écrire sur la littérature et la création artistique. Les principaux articles qu’il consacra à cette question sont rassemblés dans ce volume. Shakespeare, Michel-Ange, Goethe, Hoffmann… Autant de créateurs dont les oeuvres, familières au père de la psychanalyse, sont abordées ici à partir d’analyses précises et minutieuses, sous des angles toujours très originaux.

Freud ne se sert pas de l’oeuvre d’art pour y appliquer les schémas d’une lecture préétablie. Comme il le reconnaît lui-même, en art, le psychanalyste doit demeurer très modeste : « l’essence de la réalisation artistique nous est psychanalytiquement inaccessible ». La culture artistique est en réalité pour Freud un lieu d’élaboration du savoir analytique. En témoigne ce que le personnage de la tragédie antique, Oedipe, lui permit de comprendre de son propre inconscient.

Les écrits freudiens sur l’art en disent donc autant sur la psychanalyse elle-même que sur le mystère de la création artistique. C’est à ce double titre qu’ils méritent d’être lus.

 

—> L’inquiétante étrangeté et autres essais chez Amazon en livre de poche

 
 

Laisser un commentaire